Le petit homme des neiges

Avant d'utiliser les données de ce blog, merci de lire les conditions d'utilisation

PH06-S-FB

Vous avez fait connaissance avec Meïka, Jack et Alice dans mon dernier livre "Couture pour jolis rêves d'enfants".
Vous connaissez peut-être mes "Joli Coeur" proposées dans la seconde édition de "Créer pour Noël : un jeu d'enfant ! "
Je vous présente aujourd'hui Nanuq, poupée revisitée façon petit "Esquimau", objet de mes tests du moment et qui pourrait s'apparenter à un mix des 2 modèles précédemment cités.

PH03-S-FB

Nanuq doit sa ressemblance avec les "Joli Coeur", à sa taille. C'est, en effet, une version mini des poupées proposées dans le livre. Celle-ci fait moins de 40 cm et personnellement, j'adore. Je trouve que cette réduction la rend plus malléable et adaptée aux plus petites mains. On pourrait presque en faire un doudou.  

Les personnes qui se sont lancées dans la réalisation d'une poupée du livre, s'interrogeaient sur la possibilité d'utiliser du jersey peau plutôt que du coton chair, préconisé pour ces modèles et finalement assez "difficile" à trouver.
J'avoue que le côté élastique de cette matière me laissait craindre de trop grosses déformations du patron. Pour en avoir le coeur net, j'ai réalisé un crash-test : c'est ainsi qu'est né mon petit homme des neiges ! 

PH10-S-FB

Le test est plus que positif.... Je crois bien que j'ai définitivement adopté cette matière ! 

Pour ce premier essai, j'ai choisi du jersey peau praliné. La maille est serrée, assez dense mais le rendu reste souple. Contrairement à mes inquiétudes, ce jersey est extensible mais sans démesure. Il est très agréable à travailler et la mise en forme devient un jeu d'enfant ! Le côté extensible autorise les imperfections de contours - contrairement au coton- et limite le rembourrage : Pas besoin de gonfler au max pour obtenir de jolies formes. 
J'ai voulu tester cette matière "brute" pour en connaître les particularités techniques. Je n'ai pas utilisé d'aide au maintien des pièces pour coudre, notamment, le visage appliqué. Coudre au point de bourdon, sans filet, sur du jersey ; c'est possible, avec un peu de patience et de pratique. Néanmoins, l'utilisation d'un fixateur provisoire vous rendra cette tâche moins périlleuse et garantira un rendu parfait !
Pour dessiner le visage, j'ai choisi de garder mes habitudes : peinture textile + éponge et pinceau 000.
Je craignais que la spécificité de la maille induise un rendu moyen. Il n'en est rien.
Quant à l'assemblage final, et bien l'élasticité du tissu est plus un avantage qu'une contrainte et la forme finale est respectée dans ses proportions.

Vous l'aurez compris, je dis un grand OUI au jersey peau, pour celles qui souhaiteraient se lancer dans la confections d'une poupée, qu'elle s'appelle Jack, Alice, Meïka, Nanuq ou "Joli Coeur". Foncez !

PH08-S-FB

Jersey Peau Praliné de chez Fabrique-moi une poupée
Minkee ras chocolat de chez Ma Petite Mercerie
Doudou blanc de mon stock personnel
Velours grosses côtes turquoise de chez Linnamorata
Velours ras anthracite de mon stock personnel
Tissu Kokka Charms de chez Ma petite Mercerie

Côté vestimentaire, la garde robe proposée dans le livre "Couture pour jolis rêves d'enfants" a été totalement revisitée.
Les chaussures moumoute et le bonnet complètent sa tenue. Je vous laisse ma liste de courses sous le visuel au cas où ce modèle vous inspirerait ^^.

Bonne semaine !